Centre d'Archives & de Documentation

Missions

Les missions du Centre d’Archives et de Documentation s’organisent autour de 4 grands axes : collecter, classer, conserver et communiquer

À l’instar de toutes les Chambres de la Commission royale, le Centre d’Archives et de Documentation rédige chaque année un rapport d’activités :

 

Collecter

En plus du dossier administratif proprement dit, il est essentiel de recueillir les recherches et avis des spécialistes, liés aux problématiques rencontrées lors des études préalables aux restaurations.

Ce type de documentation sera utile aux spécialistes confrontés à différentes options de restaurations pour éclairer leurs recherches, confirmer ou non leurs convictions et les guider dans leurs choix.

Les informations relatives à la sauvegarde et/ou à la mise en valeur de nos paysages et de nos sites archéologiques sont aussi collectées.

Le Centre collecte ces informations par 3 biais :

  • l’achat de documents, pour compléter le dossier de certains biens ou constituer un nouveau volet de documentation,
  • les dons ou dépôts d’architectes, d’associations et de particuliers, soucieux de l’architecture et/ou de l’étude des décors intérieurs, des sites archéologiques ou des paysages,
  • des réseaux d’échange de publications avec des institutions scientifiques ou des associations ayant des intérêts communs.

Vous aussi, vous avez la possibilité de faire un don ou un dépôt ou d'initier un échange.

Classer

Vu le nombre important de documents, seul un classement rigoureux permet la consultation. Ainsi, les chercheurs auront une vision globale des procédures attachées à un bien (classement, extension de classement, reconnaissance du caractère exceptionnel, déclassement éventuel) et pourront aisément consulter les archives qui s’y rapportent.

Conserver

 

Au-delà de sa valeur documentaire, l’archive d’architecture peut présenter des qualités esthétiques. C’est le cas de nombreux documents anciens conservés au Centre d’Archives et de Documentation de la CRMSF.

L’une des priorités actuelles est de limiter la dégradation inévitable des documents. Les manipulations multiples, l’humidité, la sécheresse de l’air, la lumière, les variations thermiques occasionnent des dégâts… Pour préserver un maximum de documents en l’état, le Centre a entamé la numérisation des documents. Les copies numérisées sont mises à la disposition des chercheurs. Les originaux, après restauration éventuelle, sont soigneusement mis de côté dans la ‘réserve précieuse’. Ils ne seront plus que très rarement exposés, pour les besoins d’expositions temporaires internes ou externes de la CRMSF.  

La ‘réserve précieuse’ est une salle climatisée qui réunit les conditions idéales de conservation : une température de 18° et une hygrométrie relative qui se situe entre 50 et 55 %.

 

Communiquer

Les actions de communication sont multiples et elles s’adressent à tous : grand public, étudiants et spécialistes. L’objectif principal est de permettre à tous de mieux apprécier le Patrimoine. Sites d’exceptions, bâtiments classés, monuments remarquables, fouilles archéologiques… le tout avec l’éclairage de spécialistes et d’experts, férus d’histoire de l’art et passionnés de restauration et de protection du Patrimoine.

La ‘réserve précieuse’ a été conçue à des fins d’organisation d’expositions temporaires. Parallèlement, le Centre collabore à des expositions extérieures et participe ainsi à la vie culturelle.

Désirant mettre en valeur le Patrimoine et encourager les collaborations, le Centre participe, de plus, à l’élaboration d’ouvrages scientifiques.  

Le Centre poursuit aussi un autre objectif : celui de donner des outils de réflexion aux étudiants en architecture et en restauration du Patrimoine. Leur formation théorique pourra ainsi s’appuyer sur des exemples concrets de problématiques résolues.

Consulter les archives

Emprunter des documents