20 juin 2019 - Conférence "Le domaine national de Fontainebleau : un paysage naturel et culturel exceptionnel mais méconnu et fragile"

Le jeudi 20 juin prochain à 12h30, la Commission royale aura le plaisir de recevoir Monsieur Arnaud Amelot, Directeur des bâtiments et des jardins du Château de Fontainbleau, qui donnera une conférence intitulée : "Le domaine national de Fontainebleau : un paysage naturel et culturel exceptionnel mais méconnu et fragile".

Classé en totalité au titre des monuments historiques, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité depuis 1981, le domaine national de Fontainebleau tel que nous le voyons aujourd’hui est un étonnant palimpseste qu’il n’est pas évident de prime abord de déchiffrer. Couvrant une surface de 130 hectares, il comprend trois jardins historiques –le jardin français (ou Grand Parterre), le jardin Anglais, le jardin de Diane - ainsi qu’un parc entièrement ceinturé de murs. Depuis la Renaissance jusqu’aux dernières améliorations apportées à la fin du XIXème siècle, le domaine n’a cessé d’être agrandi, modifié et enrichi. Un très grand nombre de souverains français (34 rois et 2 empereurs) ont ainsi fréquenté Fontainebleau, qui est devenu au fil des siècles le lieu de villégiature par excellence où l’on venait chasser, profiter de la nature et y vivre de manière festive.

Les jardins, tout comme le palais, ont fait l’objet de toutes les attentions et ont été les témoins de l’évolution des goûts, des innovations technologiques et des changements d’échelle. Intimement inscrit dans son environnement, le domaine s’est établi dans un fond de vallée, paysage d’eau et d’herbe, au cœur d’un territoire façonné par les érosions géologiques de grès et principalement recouvert de forêts. L’ancien domaine de chasse, et devenue forêt domaniale, couvre une superficie de 17.000 hectares, faisant de Fontainebleau l’une des plus vastes forêts d’Europe.

L’eau est partout présente au sein du domaine ; elle y a été mise à l’honneur sous toutes ses formes. Les pièces d’eau, qui représentent à Fontainebleau des étendues considérables (42.0000 m² pour l’étang aux Carpes, plus de 45.000 m² pour le Grand Canal), ont été aussi de véritables entreprises d’aménagement du territoire.

Alors que les questions de développement durable, de préservation de la biodiversité et de sauvegarde du patrimoine au sens large prennent aujourd’hui une tournure critique à l’échelle planétaire, le domaine national de Fontainebleau apparaît comme fragile et interdépendant de son écosystème. Des études d’envergure sont menées depuis plusieurs années pour élaborer un schéma directeur de rénovation des jardins, du parc et des ouvrages hydrauliques destiné à préserver cet ensemble exceptionnel, à le mettre en valeur et à le transmettre aux générations futures dans les meilleures conditions possibles. Cet ambitieux programme d’investissements porté par l’État (ministère de la culture) se déroulera sur les dix prochaines années avec des actions fortes notamment pour la sécurisation des ressources en eau, la réfection des ouvrages hydrauliques et la régénération du patrimoine végétal. Il constitue également un véritable outil de développement culturel, touristique et économique pour l’établissement public du château de Fontainebleau, en pleine expansion.

Cette conférence se propose dans un premier temps de présenter de façon succincte les principales étapes de la création du domaine et de donner quelques clefs de compréhension sur son insertion dans le paysage. Dans un second temps, seront abordées les difficultés auxquelles est confronté son gestionnaire et les réponses apportées dans le cadre du schéma directeur de rénovation.

Le domaine de Fontainebleau, vue aérienne en regardant vers l’Ouest.
@ Château de Fontainebleau/ Techni-Flight

La participation aux conférences est gratuite et ouverte à tous. Cependant, une inscription préalable est obligatoire. Pour vous inscrire à cette conférence, merci de suivre les instructions décrites en bas de la page reprise sous ce lien.

Renseignements pratiques : de 12h30 à 14h au Vertbois à Liège, siège du secrétariat de la Chambre régionale.