Conférence "La restauration du Hameau de la Reine à Trianon, entre mémoire et projet"

le 16/05/2019 à 15:30

A l’occasion de son Assemblée générale, la Commission royale des Monuments, Sites et Fouilles recevra le jeudi 16 mai prochain à 15h30, Monsieur Jacques MOULIN, Architecte en Chef des Monuments historiques, qui parlera de « La restauration du hameau de la Reine à Trianon, entre mémoire et projet ».

Les monuments les plus célèbres sont parfois mal connus. À Versailles, les jardins restent communément attribués à Le Nôtre, même si leurs dispositions datent souvent de Louis XVI et peuvent être l’œuvre de Richard Mique ou d’autres artistes de la fin du XVIIIe siècle.

Ce décalage a pu avoir des conséquences sur les travaux de restauration et il a conduit à réexaminer plus en détail l’histoire du Jardin anglais de Trianon, réalisé à la demande de Marie-Antoinette entre 1775 et 1789. Un domaine différent de celui que nous connaissions est apparu, beaucoup plus élaboré dans sa conception, plus original et plus diversifié. À son extrémité nord et comme à l’opposé des grandes architectures versaillaises, le Hameau fut le seul ensemble élevé par la reine et il était fermé au public depuis sa transformation en guinguette à l’occasion de l’Exposition universelle de 1900. Après cinq ans de recherches et de travaux, la Maison de la Reine et les jardins attenants ont pu être ouverts aux visiteurs en 2018. Ils présentent de manière originale des constructions du XVIIIe siècle transformées et remeublées au début du XIXe, et où la part des restaurations effectuées jusqu’à notre époque a été prise en compte pour la compréhension d’un patrimoine plus complexe que son apparence de fausse chaumière a pu le laisser penser.

Renseignements pratiques : de 15h30 à 17h au Vertbois à Liège, siège du secrétariat de la Chambre régionale.

La participation aux conférences est gratuite et ouverte à tous. Cependant, une inscription préalable est obligatoire. Pour vous inscrire à cette conférence, merci de suivre les instructions décrites en bas de cette page.