Édité par le Comité wallon pour le Vitrail, l’ouvrage sur les vitraux de la cathédrale Saint-Paul à Liège vient de paraître

Le Comité wallon pour le Vitrail a été créé en novembre 1997 à l’initiative du Comité belge du Corpus Vitrearum, afin d’assurer une coordination plus efficace des actions de valorisation et des interventions de conservation-restauration dans le domaine du vitrail. Dès sa création, il a assisté la Commission royale des Monuments, Sites et Fouilles de Wallonie, au titre d’expert, dans les avis qu’elle est amenée à rendre sur des dossiers de protection, de conservation-restauration et de maintenance de vitraux classés en tant que monument.

A l’occasion de ces dernières Journées du Patrimoine, le Comité wallon pour le Vitrail a présenté un nouvel ouvrage intitulé « Les vitraux de la cathédrale Saint-Paul à Liège. Six siècles de création et de restauration », publié aux éditions Brepols.

Le vitrail vedette de la cathédrale Saint-Paul de Liège est sans conteste celui du Couronnement de la Vierge et de la Conversion de saint Paul, offert par le prévôt Léon d'Oultres en 1530. Cette splendide œuvre monumentale (environ 80 m²) a repris sa place dans le transept en 2015, après un séjour d’une quinzaine d’années en caisses et un traitement de conservation-restauration par la Manufacture Vincent-Petit de Troyes. Mais la cathédrale liégeoise fut aussi, de 2011 à 2016, le foyer d'une intense activité dans le domaine du vitrail actuel, puisque trois autres grands chantiers lui ont permis de se parer de nouveaux vitraux. En 2013, cinq vitraux créés et réalisés par l'artiste coréen Kim En Joong avec l’atelier Loire de Chartres furent placés dans les chapelles latérales méridionales. En 2014, quatorze vitraux conçus par l'artiste suisse Gottfried Honegger et également réalisés par l’atelier Loire furent posés dans les fenêtres hautes du vaisseau central. Enfin, en 2016, quatre vitraux conçus et réalisés par les mêmes furent installés dans les fenêtres hautes du transept. C'est un mécénat exceptionnel qui permit à la cathédrale Saint-Paul de retrouver ainsi tout son éclat.

Dirigé par Isabelle Lecocq, Docteur en Philosophie et Lettres (Histoire de l’art), et financé par le Fonds David-Constant géré par la Fondation Roi Baudouin, l’ouvrage évoque, outre les œuvres qui viennent d'être citées, les autres vitraux de la cathédrale liégeoise : les cinq vitraux du milieu du XVIe siècle qui occupent l'abside, précieux témoins de l'art à l'époque de Lambert Lombard, et les nombreux vitraux méconnus de la seconde moitié du XXe siècle, réalisés dans le cadre de la réparation des dommages de guerre.

Au fil des textes scientifiques, le lecteur découvrira et appréciera, avec le support d’une illustration abondante, la spécificité des vitraux des différentes époques, les gestes des hommes et des femmes de métier et l’extraordinaire vitalité d’un art séculaire.

L’ouvrage est disponible en librairie et en vente en ligne via le site Internet de Brepols 

Publié par le Comité wallon pour le Vitrail associé au Corpus Vitrearum Belgique-België, en collaboration avec l’Institut royal du Patrimoine artistique, avec le soutien du Fonds David-Constant géré par la Fondation Roi Baudouin et le concours de la Commission royale des Monuments, Sites et Fouilles de Wallonie, du Département du Patrimoine du Service public de Wallonie (DGO4) et de l’asbl Anima’rt.

Éditeur responsable : Comité wallon pour le Vitrail associé au Corpus Vitrearum Belgique-België, rue du Vertbois 13c, B-4000 Liège

Nombre de pages : 240 pages

Nombre d’illustrations couleur : 344

Nombre d’illustrations noir&blanc : 16

ISBN : 978-2-503-56817-1

Dépôt légal : D/2016/0095/86